April 18, 2021
De parte de EZLN
385 puntos de vista


Abr182021

Escadron 421

<!–

22553

–>

Escadron 421
(La d茅l茅gation maritime zapatiste)

Avril 2021.

Calendrier ? Un petit matin du quatri猫me mois. G茅ographie ? Les montagnes du Sud-Est mexicain. Un silence soudain s鈥檌mpose aux grillons, aux aboiements 茅pars des chiens au loin, 脿 l鈥櫭ヽho d鈥檜ne musique de marimba. Ici, dans les entrailles des montagnes, un murmure plut么t qu鈥檜n ronflement. Si nous n鈥櫭﹖ions pas l脿 o霉 nous sommes, on pourrait penser que c鈥檈st la rumeur du grand large. Pas les vagues se brisant contre le rivage, la plage ou la falaise d茅coup茅e par le caprice d鈥檜ne entaille. Non, quelque chose d鈥檃utre. Et puis鈥 un long g茅missement et un tremblement intempestif, bref.

La montagne se dresse. Elle retrousse un peu ses jupons, pudiquement. Non sans difficult茅, elle arrache ses pieds de la terre. Elle fait le premier pas avec une grimace de douleur. Maintenant, elle a la plante des pieds qui saigne, cette petite montagne, loin des cartes, des destinations touristiques et des catastrophes. Mais ici tout est complicit茅, alors une pluie hors saison lui lave les pieds et, avec la boue, soigne ses blessures.

芦 Prends soin de toi, ma fille 禄, dit la Ceiba m猫re. 芦 Courage 禄, dit comme pour lui-m锚me le huap谩c. L鈥檕iseau tapacamino la guide. 芦 Vers l鈥檈st, amie, vers l鈥檈st 禄, dit-il tout en sautant d鈥檜n c么t茅 脿 l鈥檃utre.

Habill茅e d鈥檃rbres, d鈥檕iseaux et de pierres, la montagne chemine. Et sur son passage, des hommes, des femmes, des personnes qui ne sont ni l鈥檜n ni l鈥檃utre, des petites filles et des petits gar莽ons endormis s鈥檃ccrochent aux bords de son jupon. Ils remontent au long de sa blouse, couronnent la pointe de ses seins, suivent ses 茅paules et, une fois en haut de sa chevelure, s鈥櫭﹙eillent.

脌 l鈥檈st, le soleil, pointant 脿 peine l鈥檋orizon, retient un peu sa ronde quotidienne obstin茅e. Il lui a sembl茅 voir marcher une montagne couronn茅e d鈥櫭猼res humains. Mais au-del脿 du soleil et des nuages gris que la nuit a oubli茅s derri猫re elle, personne ici ne semble surpris.

芦 De fait, c鈥檈st ainsi que c鈥櫭﹖ait 茅crit 禄, dit le vieil Antonio en aff没tant sa machette 脿 double tranchant, et Do帽a Juanita acquiesce avec un soupir.

Le foyer sent le caf茅 et le ma茂s cuit. Une cumbia passe sur la radio communautaire. Ses paroles racontent une l茅gende impossible : une montagne qui navigue 脿 rebrousse-poil de l鈥檋istoire.

-*-

Sept personnes, sept zapatistes, constituent la section maritime de la d茅l茅gation qui visitera l鈥橢urope. Quatre sont des femmes, deux sont des hommes et un路e est autre. 4, 2, 1. L鈥檈scadron 421 est d茅j脿 cantonn茅 dans ledit 芦 Centre d鈥檈ntra卯nement maritime-terrestre zapatiste 禄, situ茅 dans le Semillero Comandanta Ramona dans la zone Tzotz Choj.

脟a n鈥檃 pas 茅t茅 facile. Et m锚me, 莽a a 茅t茅 ardu. Pour arriver 脿 ce calendrier, nous avons d没 affronter des objections, des conseils, des d茅couragements, des appels 脿 la retenue et 脿 la prudence, des sabotages purs et simples, des mensonges, des m茅disances, des 茅num茅rations d茅taill茅es des difficult茅s, des ragots et des insolences, et une phrase r茅p茅t茅e jusqu鈥櫭 la naus茅e : 芦 Ce que vous voulez faire est tr猫s difficile, pour ne pas dire impossible. 禄 Et, bien s没r, tout en nous disant, en nous ordonnant, ce que nous devons faire ou ne pas faire. Cela de ce c么t茅-ci et de l鈥檃utre c么t茅 de l鈥檕c茅an.

Bien s没r, tout 莽a sans compter les obstacles du gouvernement supr锚me et de sa bureaucratie ignorante, born茅e et raciste.

Mais de tout 莽a, je vous parlerai une autre fois. Maintenant je dois vous parler un peu de notre d茅l茅gation maritime zapatiste toute neuve.

Les quatre femmes, les deux hommes et l@ autre sont des 锚tres humains. On leur a appliqu茅 le test de Turing, avec quelques modifications que j鈥檃i jug茅es pertinentes, afin d鈥檈xclure la possibilit茅 que l鈥檜n路e d鈥檈ntre elles路eux ou tou路te路s soient un organisme cybern茅tique, un robot, capable de danser la Cumbia del Sapito 脿 contre-rythme. Par cons茅quent, les 7 锚tres appartiennent 脿 la race humaine.

Les 7 sont n茅s sur le continent qu鈥檕n appelle 芦 Am茅rique 禄, et le fait qu鈥檌ls partagent les douleurs et les rages d鈥檃utres peuples natifs de ce c么t茅 de l鈥檕c茅an fait d鈥檈ux des Latino-Am茅ricains. Ils sont aussi mexicains de naissance, descendants des peuples originaires mayas, comme le confirment leurs familles, leurs voisins et leurs connaissances. Ils sont aussi zapatistes, les documents des communes autonomes et des conseils de bon gouvernement en attestent. Ne leur a 茅t茅 imput茅 aucun d茅lit qui n鈥檃it 茅t茅 sanctionn茅 en son temps. Ils vivent, ils travaillent, ils tombent malades, ils gu茅rissent, ils aiment, n鈥檃iment plus, ils rient, ils pleurent, ils se souviennent, ils oublient, ils jouent, ils sont s茅rieux, ils prennent des notes, ils cherchent des pr茅textes, bref, ils vivent dans les montagnes du Sud-Est mexicain, dans le Chiapas, au Mexique, en Am茅rique latine, sur le continent am茅ricain, sur la Plan猫te Terre, etc.

Les 7, de plus, se sont port茅s volontaires pour faire la travers茅e par mer 鈥 ce qui ne provoque pas beaucoup d鈥檈nthousiasme chez les zapatistes de tous 芒ges et de tous types. Dans quelle mesure la campagne de terreur d茅clench茅e par Esperanza et toute la bande de Defensa Zapatista, synth茅tis茅e dans le fameux algorithme 芦 on va tou路te路s mourir mis茅rablement 禄, y a-t-elle contribu茅 ? Je ne sais. Mais le fait d鈥檃voir vaincu les r茅seaux sociaux, whatsapp inclus, sans aucun avantage technologique (et m锚me pas de signal local de t茅l茅phone cellulaire) m鈥檃 motiv茅 脿 mettre mon grain de sel de mer.

Ainsi, pouss茅 par ma sympathie pour la bande de Defensa Zapatista, j鈥檃i demand茅 la permission au SubMoy de parler 脿 la d茅l茅gation, qui, entre cris, pleurs et rires d鈥檈nfants, se pr茅parait 脿 l鈥檌nvasion qui n鈥檈n est pas une鈥 enfin, c鈥檈n est une, mais c鈥檈st quelque chose de, disons, consensuel. Quelque chose comme un internationalisme sadomasochiste qui, bien s没r, ne sera pas bien vu par l鈥檕rthodoxie faite avant-garde, laquelle, comme il se doit, est tellement en avance sur les masses qu鈥檕n n鈥檃rrive pas 脿 l鈥檃percevoir.

Je me suis pr茅sent茅 脿 l鈥檃ssembl茅e et, affichant mon visage le plus tragique, je leur ai racont茅 des choses horribles sur la haute mer : les vomissements sans fin ; l鈥檌mmensit茅 monotone de l鈥檋orizon ; la nourriture pauvre en ma茂s, sans pop-corn et 鈥 horreur ! 鈥 sans sauce Valentina ; la claustration pendant plusieurs semaines avec d鈥檃utres personnes 鈥 avec lesquelles, les premi猫res heures, on 茅change des sourires et des attentions, et peu apr猫s des regards assassins ; j鈥檃i aussi d茅crit, avec force d茅tails, de terribles temp锚tes et des p茅rils inconnus ; j鈥檃i parl茅 du kraken et, par d茅formation litt茅raire, je leur ai parl茅 d鈥檜ne gigantesque baleine blanche qui cherchait furieusement 脿 qui arracher la jambe, ce qui 茅viterait 脿 la victime un r么le honorable dans la cumbia la plus lente. 脟鈥檃 茅t茅 inutile. Et je dois vous avouer, au grand dam de ma fiert茅 de genre, que ce sont surtout les femmes qui ont dit : 芦 en bateau 禄, lorsqu鈥檕n leur proposait de choisir entre le voyage par mer et le voyage en avion.

Ainsi, ce ne sont pas 7, ni 10, ni 15, mais plus de 20 personnes qui se sont inscrites. M锚me la petite Veronica, de trois ans, s鈥檈st inscrite lorsqu鈥檈lle a entendu l鈥檋istoire de la baleine assassine. Oui, c鈥檈st incompr茅hensible. Mais lorsque vous la conna卯trez (la petite fille, pas la baleine), vous la plaindrez. Je veux dire, vous plaindrez Moby Dick.

Alors pourquoi seulement 7 ? Eh bien, je peux vous parler des 7 points cardinaux (l鈥檃vant, l鈥檃rri猫re, un c么t茅, l鈥檃utre, le centre, le haut et le bas), des 7 dieux premiers, ceux qui ont donn茅 naissance au monde, et ainsi de suite. Mais la v茅rit茅 est que, loin des symboles et des all茅gories, ce nombre est d没 au fait que la plupart d鈥檈ntre eux n鈥檕nt pas obtenu leur passeport et sont encore en train de batailler pour l鈥檕btenir. Je vous raconterai plus tard.

Bon, mais s没rement ces probl猫mes ne vous int茅ressent pas. Ce que vous voulez savoir, c鈥檈st qui va naviguer sur 芦 La Montagne 禄, traverser l鈥檕c茅an Atlantique et envahir鈥 euh, je veux dire visiter l鈥橢urope. Alors voici leurs photos et une tr猫s br猫ve pr茅sentation :

-*-

 

 

Lupita. Dix-neuf ans. Mexicaine de naissance. Tsotsil du Haut Chiapas. Elle parle couramment sa langue maternelle, le tsotsil, et l鈥檈spagnol. Elle sait lire et 茅crire. Elle a 茅t茅 coordinatrice locale des jeunes et administratrice locale du travail collectif. Musique qu鈥檈lle aime : pop, romantique, cumbias, ballades, 茅lectronique, rap, hip-hop, musique andine, musique chinoise, r茅volutionnaire, classique, rock des ann茅es 80 (c鈥檈st ce qu鈥檕n dit), mariachis, musique traditionnelle de son peuple鈥 et reggaeton (ndlr : si 莽a, n鈥檈st pas 芦 un monde o霉 tiennent plusieurs mondes 禄, je ne sais pas ce qui pourrait l鈥櫭猼re. Fin de la note). Couleurs pr茅f茅r茅es : noir, rouge, cerise et marron. Exp茅rience maritime : enfant, elle a voyag茅 en barque. S鈥檈st pr茅par茅e pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅e. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope. Elle repr茅sentera assumera les t芒ches de Tercia Compa [1] durant la travers茅e en mer.

-*-

 

 

Carolina. Vingt-six ans. Mexicaine de naissance. Originellement tsotsil du Haut Chiapas, 脿 pr茅sent tseltal de la selva Lacandone. Elle parle couramment sa langue maternelle, le tsotsil, ainsi que le tseltal et l鈥檈spagnol. Elle sait lire et 茅crire. M猫re c茅libataire d鈥檜ne petite fille de six ans. Sa m猫re l鈥檃ide 脿 s鈥檕ccuper de l鈥檈nfant. Elle a 茅t茅 la coordinatrice de 芦 Como mujeres que somos 禄 [芦 Comme les femmes que nous sommes 禄] et a suivi des cours de m茅decine v茅t茅rinaire. Elle est actuellement commandante 脿 la direction politico-organisationnelle zapatiste. Musique qu鈥檈lle aime : pop, romantique, cumbias, rock des ann茅es 80 (c鈥檈st ce qu鈥檕n dit), musiques de groupes et r茅volutionnaires. Couleurs pr茅f茅r茅es : cr猫me, noir et cerise. Exp茅rience maritime : une fois en barque. S鈥檈st pr茅par茅e pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅e. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope.

-*-

 

 

Ximena. Vingt-cinq ans. Mexicaine de naissance. Cho鈥檕l du nord du Chiapas. Elle parle couramment sa langue maternelle, le cho鈥檕l, et l鈥檈spagnol. Elle sait lire et 茅crire. M猫re c茅libataire d鈥檜ne petite fille de six ans. Sa m猫re la soutient en s鈥檕ccupant de l鈥檈nfant. Elle a 茅t茅 coordinatrice des jeunes et est actuellement commandante 脿 la direction politico-organisationnelle zapatiste. Musique qu鈥檈lle aime : cumbias, tropicale, romantique, r茅volutionnaire, rock des ann茅es 80 (c鈥檈st ce qu鈥檕n dit), 茅lectronique et rancheras. Couleurs pr茅f茅r茅es : violet, noir et rouge. Exp茅rience maritime : une fois en barque. S鈥檈st pr茅par茅e pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅e. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope. Commandante en second de la d茅l茅gation maritime, apr猫s Dario.

-*-

 

 

Yuli. Trente-sept ans. Elle aura trente-huit ans en mai, en mer. Originellement tojolabal de la selva frontali猫re, 脿 pr茅sent tseltal de la selva Lacandone. Elle parle couramment l鈥檈spagnol. Elle sait lire et 茅crire. M猫re de deux enfants : une fille de douze ans et un gar莽on de six ans. Son compagnon la soutient en s鈥檕ccupant des enfants. Son compagnon est tseltal, alors ils s鈥檃iment, se disputent et s鈥檃iment 脿 nouveau en espagnol. Elle a 茅t茅 promotrice d鈥櫭ヾucation, formatrice en 茅ducation (personne qui forme les promoteurs et promotrices d鈥櫭ヾucation) et coordinatrice d鈥檜n collectif local. Musique qu鈥檈lle aime : romantique, groupes, cumbia, vallenato, r茅volutionnaire, tropicale, pop, marimba, rancheras et rock des ann茅es 80 (c鈥檈st ce qu鈥檕n dit). Couleurs pr茅f茅r茅es : noir, marron et rouge. Exp茅rience maritime : aucune. S鈥檈st pr茅par茅e pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅e. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope.

-*-

 

 

Bernal. Cinquante-sept ans. Tojolabal de la zone de la selva frontali猫re. Il parle couramment sa langue maternelle, le tojolabal, et l鈥檈spagnol. Il sait lire et 茅crire. P猫re de onze enfants : l鈥檃卯n茅 de trente ans et la plus jeune de six ans. Sa famille le soutient en s鈥檕ccupant des enfants. Il a 茅t茅 milicien, responsable local, enseignant de la Escuelita zapatista [2] et membre du conseil de bon gouvernement. Musique qu鈥檌l aime : rancheras, cumbias, huichol musical, marimba et r茅volutionnaire. Couleurs pr茅f茅r茅es : bleu, noir, gris et marron. Exp茅rience maritime : cano毛 et barque. S鈥檈st pr茅par茅 pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope.

-*-

 

 

Dar铆o. Quarante-sept ans. Cho鈥檕l du nord du Chiapas. Il parle couramment sa langue maternelle, le cho鈥檕l, et l鈥檈spagnol. Il sait lire et 茅crire. P猫re de trois enfants : un gar莽on de vingt-deux ans, une fille de neuf ans et la plus jeune de trois ans. Le gar莽on et la fille partent avec leur m猫re en Europe par avion en juillet. Il a 茅t茅 milicien, responsable local, responsable r茅gional, et est actuellement commandant 脿 la direction politico-organisationnelle zapatiste. Musique qu鈥檌l aime : rancheras de Bert铆n et Lalo, musique tropicale, marimba, musique r茅gionale et r茅volutionnaire. Couleurs pr茅f茅r茅es : noir et gris. Exp茅rience maritime : cano毛. S鈥檈st pr茅par茅 pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope. Il sera le coordinateur de la d茅l茅gation maritime zapatiste.

-*-

 

 

Marijose. Trente-neuf ans. Tojolabal de la zone de la selva frontali猫re. Elle parle couramment l鈥檈spagnol. Elle sait lire et 茅crire. Elle a 茅t茅 milicienne, promotrice de sant茅, promotrice d鈥櫭ヾucation et formatrice en 茅ducation. Musique qu鈥檈lle aime : cumbias, romantique, rancheras, pop, 茅lectronique, rock des ann茅es 80 (c鈥檈st ce qu鈥檕n dit), marimba et r茅volutionnaire. Couleurs pr茅f茅r茅es : noir, bleu et rouge. Exp茅rience maritime : cano毛 et barque. S鈥檈st pr茅par茅路e pendant six mois pour 锚tre d茅l茅gu茅路e. Volontaire pour voyager en bateau vers l鈥橢urope. A 茅t茅 d茅sign茅路e comme l@ premier路premi猫re zapatiste 脿 d茅barquer et c鈥檈st avec il路elle que commencera l鈥檌nvasion鈥 enfin, la visite en Europe.

-*-

Ainsi, le premier pied 脿 se poser sur le sol europ茅en (bien s没r, si on nous laisse d茅barquer) ne sera pas celui d鈥檜n homme ni d鈥檜ne femme. Ce sera celui d鈥檜n路e autre.

Dans ce que feu le SupMarcos aurait d茅crit comme 芦 une claque avec un bas noir pour toute la gauche h茅t茅ropatriarcale 禄, il a 茅t茅 d茅cid茅 que la premi猫re personne 脿 d茅barquer sera Marijose.

D猫s qu鈥檈lle路il aura pos茅 les deux pieds sur le sol europ茅en et se sera remise du mal de mer, Marijose criera :

芦 Rendez-vous, visages p芒les h茅t茅ropatriarcaux qui pers茅cutez ce qui est diff茅rent ! 禄

Nan, je plaisante. Mais 莽a ne serait bien qu鈥檈lle le dise, non ?

Non, en descendant 脿 terre, l@ compa zapatiste Marijose dira d鈥檜ne voix solennelle :

芦 Au nom des femmes, des enfants, des hommes, des anciens et, bien s没r, des zapatistes autres, je d茅clare que le nom de cette terre, que ses naturels appellent aujourd鈥檋ui 鈥淓urope鈥, s鈥檃ppellera d茅sormais : SLUMIL K鈥橝JXEMK鈥橭P, ce qui signifie 鈥淭erre insoumise鈥, ou 鈥淭erre qui ne se r茅signe pas, qui ne d茅faille pas鈥. Et c鈥檈st ainsi qu鈥檈lle sera connue des habitants et des 茅trangers tant qu鈥檌l y aura ici quelqu鈥檜n qui n鈥檃bandonnera pas, qui ne se vendra pas et qui ne capitulera pas. 禄

-*-

Dont acte.

SupGaleano.
Avril 2021.

(脌 suivre鈥)

 

 

鈥斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺斺

Notes

[1] L@s Terci@s Comp@s sont des groupes de vid茅astes zapatistes.

[2] La Escuelita zapatista : 茅cole 脿 laquelle chacun路e a 茅t茅 invit茅路e 脿 conna卯tre le mode de vie zapatiste d鈥檃o没t 2013 脿 janvier 2014.

Share

No hay comentarios todav铆a.

RSS para comentarios de este art铆culo.




Fuente: Enlacezapatista.ezln.org.mx